Opération Rouge Bantha

De Star Wars : aux confins de l'Empire et au-delà
Révision de 31 octobre 2017 à 14:16 par Thabanne (discussion | contributions) (Les pirates/résistants)

Aller à : navigation, rechercher

Situation : une base sur un astéroïde, occupée par un groupe de pirates ayant attaqué à plusieurs reprises des convois impériaux (et qui se targue en conséquence de résistance, avec un vague vernis idéologique), mais aussi rebelles (qui sont de vils impérialistes eux aussi, après tout). La dernière attaque leur a permis de récupérer un prisonnier impérial, un agent de renseignement de l'Alliance rebelle.
Des agents de l'Alliance sont envoyés pour négocier avec les pirates, et l'Alliance a de plus laissé quelques vaisseaux prêts à attaquer la base pirate si les négociations tournent mal (voire a infiltré une équipe commando, prête à intervenir – la confiance règne). L'Empire attaque avec sa subtilité coutumière. A cause d'un traître, un PJ. Les pirates et les rebelles sont obligés de s'allier (ou de se trahir ?) pour vaincre ou plutôt échapper à l'Empire.

PJ1 : un membre important des pirates/résistants (objectif : conclure l'accord le plus profitable possible avec les rebelles)
PJ2 : un pirate qui renseigne le BSI (objectif : survivre et gagner de l'argent)
PJ3 : un agent rebelle, loyal, idéaliste et sincère, mais assez désabusé par les gens qui n'adhèrent pas à la cause
PJ4 : un agent rebelle nettement moins idéaliste, qui est là pour que le job soit fait.

Le lieu : une exploitation minière spatiale, les mineurs profitent de l'activité des pirates (pour eux ils sont un peu des héros qui protègent cet espace de liberté de l'Empire mais aussi des terroristes du genre des Rebelles) et les dissimulent. La vraie base des pirates n'est pas au même endroit.

Déroulement du scénario :

1) Approche de la base des pirates par des chasseurs et un transport rebelles. Au cours de l'approche les rebelles sont attaqués par quelques chasseurs TIE. Les pirates sortent prêter main forte aux rebelles.
2) Table des négociations. Les pirates sont furieux que les rebelles aient attiré l'attention des impérieux sur leur base, dissimulée dans une exploitation minière installée sur un astéroïde géant au sein d'une ceinture d'astéroïdes. PJ3 et 4 veulent récupérer l'espion rebelle (objectif n°1) et rallier les pirates, qui se targuent de résistance, à leur cause, ou au moins s'allier à eux (objectif n°2).
Des agents rebelles s'infiltrent dans la base si PJ4 leur en donne l'instruction (balise spécifique), sinon ils restent dissimulés dans le champ d'astéroïdes
3) L'Empire attaque la base pirate. Un nuage de chasseurs et une équipe de troopers, les PJs fuient tout en essayant d'accomplir leurs objectifs. Bataille dans la base puis dans l'espace, vaincre l'Empire ou fuir. Objectifs secondaires : protéger la base et l'évacuation des pirates et des mineurs (il n'y a pas que des ruffians dans la base, mais aussi leur famille, et puis la véritable équipe minière)

Faire un lien avec le Masque de la Reine Pirate ?

La ceinture Sektel

Naine-rouge.jpg

La ceinture Sektel est l'un de ces innombrables amas d'astéroïdes exploités par des compagnies minières privées, qui fournissent minerais rares ou communs aux chantiers galactiques. Le système Sektel appartient à la région d'expansion, il est situé non loin de la route commerciale de Rimma, mais il est assez isolé pour que les seuls vaisseaux de passage soient des cargos de fret.
L'Empire patrouille parfois dans ce secteur, mais sans aucune conviction : les minerais exploités dans cette ceinture d'astéroïde ne sont pas stratégiques, et les douanes peu motivées.
Le système Sektel compte trois planètes mais aucune n'est habitable. Sektel elle-même est une naine rouge, qui baigne de son aura crépusculaire l'ensemble de la ceinture d'astéroïdes qui s'étend bien au-delà de Sektel III.

Exploitée depuis des millénaires de façon assez irrégulière, la ceinture d'astéroïdes recèle sans doute encore quelques mystères, mais elle compte surtout une dizaine de bases stellaires "majeures" creusées dans d'immenses astéroïdes, d'anciennes exploitations minières reconverties en villes ouvrières. Ces cités ont souterraines, très profondes, avec un minimum d'ouvertures en surface à cause des impacts permanents. La vie n'y est pas une partie de plaisir et les loisirs y sont peu nombreux mais les natifs de Sektel sont fiers et indépendants. Ils se moquent bien de l'Empire et de la Rébellion, comme ils se sont moqués de la République et des Séparatistes : tout ça ne les concerne pas. La population est très diverse mais la majorité des habitants de la ceinture sont des humains et des sullustéens.
En plus de ces dix cités minières, Sektel compte un nombre indéterminé de bases mineures, de ports fantômes, de cantinas et autres camps perdus sur un astéroïdes ou aménagés sur un ancien cargo devenu incapable de traverser l'hyperespace (un vrai musée de l'histoire galactique !). Quotidiennement, de minuscules remorqueurs acheminent des astéroïdes ou des fragments d'astéroïdes jusqu'à l'une des deux usines minières, tandis que d'autres emmènent la production de ces usines ou les minerais directement extraits des astéroïdes jusqu'aux immenses cargos interstellaires qui emmènent ensuite leur production vers la Bordure intérieure et le Noyau. C'est dans ce ballet incessant que se dissimulent contrebandiers et pirates, au nez et à la barbe des quelques patrouilles des douanes impériales.

Le travail des mineurs est difficile, même s'il est presque entièrement automatisé : la plupart des mineurs sont des techniciens, des roboticiens et autres mécanos qui entretiennent et pilotent les robots mineurs avec l'aide de droïdes, ou installent et entretiennent les bases semi-permanentes des plus gros astéroïdes miniers. Le reste de la population pilote et entretient les vaisseaux, les droïdes, le matériel nécessaire à la vie dans le vide, fait tourner les usines hydroponiques qui fournissent la base de l'alimentation des mineurs (les produits frais de qualité sont importés) et travaille dans les nombreuses petites fabriques de produits du quotidien. Les accidents avec les astéroïdes sont la principale cause de mortalité. Dans les zones les plus denses de la ceinture, les collisions sont permanentes et les dangers immenses.

Le secteur Sektel n'est pas indépendant (ne serait-ce que parce qu'il n'existe que par ses exportations), mais il est assez autonome pour en tirer une grande fierté. Trop peu rentable pour avoir attiré l'attention des mégacorporations, il a développé une gouvernance socialiste, chaque cité majeure étant indépendante. Les mineurs sont propriétaires de leur matériel (d'où son ancienneté et son aspect hétéroclite) qu'ils transmettent au sein de leur famille étendue, et vendent le fruit de leur travail soit directement aux compagnies qui possèdent les cargos, soit aux deux grandes usines de la ceinture (ces dernières étant possédées par une compagnie, la SektelCorp, qui après avoir exploité le secteur pendant des siècles a été renversée lors d'une révolte de mineurs qui a permis de rééquilibrer les forces. Aujourd'hui la SektelCorp ne possède plus que ces deux usines et ne vit que par les mineurs, qui fournissent la matière première et contrôlent la vente aux cargos. Pots-de-vins et dessous de table sont courant et font même partie des usages, y compris avec les agents des douanes impériales qui contrôlent le fret entrant et sortant du secteur.

Éléments clefs de description :

  • La lumière rouge, crépusculaire, qui baigne tout sans rien éclairer vraiment. Tout est ombre et nuances de rouge (-> adapter l'éclairage, en changer pour les scènes intérieures aux lumières plus crues !)
  • D'immenses cargos porte-containers, le ballet des remorqueurs, les grandes usines spatiales
  • Le vide, le froid, la solitude
  • Dans la ceinture d'astéroïdes, le chaos, le danger permanent, l'impossibilité de se poser vraiment.

Protagonistes

Les écarlates

Les écarlates ont un groupe de pirates qui se targue de défendre l'indépendance du secteur. Ils ne s'attaquent jamais aux vaisseaux des mineurs (qu'auraient-ils à y gagner ?) mais parfois aux petits cargos de fret, et lancent régulièrement des raids sur la route commerciale de Rimma. Ils se sont attaqués plusieurs fois aux vaisseaux impériaux en maquillant leurs attaques en accidents : ils utilisent des astéroïdes propulsés et des rayons tracteurs pour provoquer des collisions fatales, avant ou après avoir abordé et pillé les vaisseaux. Ils brouillent bien entendu les communication pour couvrir leurs méfaits et ne pas attirer l'attention de l'Empire. Ils ont également plusieurs fois attaqué des cargos de la Rébellion venus se fournir en minerais, en matériel ou en armes dans la ceinture. Ils passent auprès des mineurs pour des garants de l'indépendance de leur système, et bénéficient de très nombreuses sympathies. Ils revendent l'essentiel de leurs prises dans la ceinture d'astéroïdes, mais négocient parfois certaines cargaisons particulières avec des contrebandiers plus ou moins habitués du secteur.

Les Rebelles

Les PJs

L'Empire

Première rencontre

Approche de la base des pirates par des chasseurs et un transport rebelles. Au cours de l'approche les rebelles sont attaqués par quelques chasseurs TIE. Les pirates sortent prêter main forte aux rebelles.

A la table des négociations

Les pirates sont furieux que les rebelles aient attiré l'attention des impérieux sur leur base, dissimulée dans une exploitation minière installée sur un astéroïde géant au sein d'une ceinture d'astéroïdes. PJ3 et 4 veulent récupérer l'espion rebelle (objectif n°1) et rallier les pirates, qui se targuent de résistance, à leur cause, ou au moins s'allier à eux (objectif n°2).
Des agents rebelles s'infiltrent dans la base si PJ4 leur en donne l'instruction (balise spécifique), sinon ils restent dissimulés dans le champ d'astéroïdes

Attaque impériale

L'Empire attaque la base pirate. Un nuage de chasseurs et une équipe de troopers, les PJs fuient tout en essayant d'accomplir leurs objectifs. Bataille dans la base puis dans l'espace, vaincre l'Empire ou fuir. Objectifs secondaires : protéger la base et l'évacuation des pirates et des mineurs (il n'y a pas que des ruffians dans la base, mais aussi leur famille, et puis la véritable équipe minière)